Il semblerait qu’à Bondy, l’épée ait toujours le sourire :-)